Puis-je poser une question vraiment stupide sur les véhicules électriques ?

No comments

Puis-je poser une question vraiment stupide sur les véhicules électriques ?

Comprendre tout ce qui concerne les véhicules électriques peut ressembler beaucoup à essayer d'apprendre une langue étrangère. Comme nous sommes là pour vous aider, nous avons compilé une liste de questions que certains d'entre vous ont soumises concernant l'état actuel et futur des VE. Vous avez demandé, nous avons répondu. Et en réalité, les questions ne sont pas stupides. Du moins pas celles-là.

Q : Le froid réduit-il l'efficacité ou la performance d'un VE ?

R : Sans aucun doute. Les basses températures affectent l'efficacité et les performances d'un VE de différentes manières, ce qui entraîne une réduction de l'accélération et de l'autonomie - comme nous l'avons prouvé lors d'un test de ce phénomène qui mettait en scène un Chevy Bolt. Pour résumer, le froid ralentit la chimie de la batterie et réduit l'énergie nécessaire à l'accélération. De même, l'énergie utilisée pour faire fonctionner le système de gestion thermique du véhicule dans des conditions de chaleur et de froid extrêmes, ce qui permet de maintenir la batterie à une température de fonctionnement efficace, contribue également à réduire le rendement, ce qui revient à diminuer la consommation de carburant de votre voiture. De plus, le chauffage ou le refroidissement de l'habitacle consomme de l'énergie qui pourrait autrement être utilisée pour la propulsion. Tout cela se traduit par une réduction considérable de l'autonomie par temps froid. Bien que chaque véhicule électrique ait une autonomie nettement plus courte dans de telles conditions, les résultats varient considérablement en fonction de la température, de votre cycle de conduite et des réglages de la climatisation. Mais une bonne estimation est que l'autonomie sera réduite d'environ 20 à 30 %.

Q : La durée de vie des batteries d'une voiture électrique ne sera-t-elle pas considérablement réduite en quelques années en raison d'une utilisation constante, comme celle des téléphones portables ?

R : S'il est vrai que de nombreux véhicules électriques utilisent des batteries au lithium-ion, qui servent également à alimenter des appareils tels que les ordinateurs portables et les téléphones portables, les constructeurs automobiles conçoivent des batteries qui durent beaucoup plus longtemps que les iPhone. Cela se fait en partie en réduisant l'autonomie de la batterie, sans jamais lui permettre de se recharger complètement ou de se vider complètement (même si l'écran que voit le conducteur indique le contraire). Vous devriez également être rassuré par le fait que chaque nouveau VE est assorti d'une garantie de batterie d'au moins huit ans ou 160 000 km, et que certains fabricants offrent une garantie de batterie d'au moins 10 ans ou 240 000 km. Comme pour toutes les garanties, les détails et les exclusions spécifiques varient selon les constructeurs automobiles. Néanmoins, Chevy et Nissan, par exemple, remplaceront le bloc de batteries d'un VE si sa capacité - la quantité de charge qu'il peut conserver - se dégrade au-delà d'un certain seuil.

Q : Quand y aura-t-il un VE capable de rouler toute une journée (800 à 1000 km) sans recharge ?

R : Ce type d'autonomie est plus long que ce que de nombreuses voitures à moteur thermique peuvent gérer avec un seul plein d'essence, mais il serait possible de convaincre un plus grand nombre de personnes qu'un VE peut leur convenir. Bien qu'il faille probablement encore des années pour parcourir 800 km avec une seule charge, Samsung a mis au point une batterie à semi-conducteurs qui, selon elle, pourrait offrir une autonomie proche de celle des véhicules à moteur thermique, ainsi que des temps de charge plus courts et une durée de vie plus longue. Mais personne ne dit quand cette technologie sera disponible et abordable pour une utilisation dans les voitures électriques. Quant à savoir quand un VE pourra parcourir 1000 km sans charge, eh bien, passons d'abord à 800, n'est-ce pas ?

Q : Les VE polluent-ils vraiment moins lorsqu'on tient compte des émissions liées à la fabrication et à l'exploitation ?

R : Il y a beaucoup de choses à déballer ici. Nous avons abordé certaines des implications environnementales des VE il y a quelques années, et des études ont montré qu'ils contribuent effectivement à réduire les émissions de gaz à effet de serre par rapport aux solutions de rechange à l'essence. Cependant, il y a une mise en garde que la plupart des gens oublient, à savoir que l'énergie dont les véhicules électriques ont besoin pour fonctionner provient d'une myriade de sources, notamment des centrales électriques au charbon qui produisent différents types de pollution atmosphérique. Un autre facteur est la fabrication des batteries et des moteurs électriques, qui produit beaucoup plus d'émissions que la production de véhicules à carburant, selon un rapport de l'Union of Concerned Scientists. Toutefois, l'étude conclut que même les pires contrevenants, qui possèdent les plus gros blocs de batteries, compensent ces émissions initiales plus élevées pour obtenir un résultat net positif après seulement 30 000 km de conduite.

Q : Une batterie de VE perd-elle son état de charge lorsque le véhicule est éteint ?

R : Oui. Toutes les batteries se déchargent d'elles-mêmes. Les nouvelles batteries lithium-ion utilisées dans les véhicules électriques maintiennent mieux leur état de charge que certains autres types de batteries, mais il y a toujours un certain niveau d'autodécharge. En outre, lorsqu'un VE est stationné dans des conditions ambiantes extrêmes, il utilise de l'énergie pour chauffer ou refroidir le bloc de batteries afin de le maintenir à une température sûre.

Q : Peut-on conduire une voiture électrique en toute sécurité en cas d'inondation ?

R : Posez-vous cette question : Utiliseriez-vous un sèche-cheveux dans une baignoire pleine ? Qu'il s'agisse d'une voiture électrique ou d'une voiture à moteur thermique, il n'est jamais sûr de conduire sur une route inondée. Les voitures électriques sont dotées d'importantes protections intégrées pour réduire les risques d'électrocution, et il existe des mesures pour s'assurer que les composants ne sont pas contaminés par l'humidité, mais l'immersion totale est une autre histoire. Même si vous conduisez dans une inondation par accident, vous ne mourrez probablement pas d'électrocution dans un véhicule électrique. Mais, faites preuve d'intelligence et ne vous aventurez pas en eau profonde dans un véhicule quelconque.

Q : Comment l'utilisation du chauffage d'une voiture électrique pendant l'hiver affecte-t-elle son autonomie ?

R : Comme il y a tant de variables possibles pour répondre à cette question, nous allons résumer les résultats d'un test que nous avons récemment effectué. Notre cobaye électrifié était un Tesla Model 3 que nous avons emmené sur une piste d'essai ovale de 8 km. À une température extérieure de 3.33°C, le Tesla étant complètement réchauffé, nous avons effectué trois tests à une vitesse de 110 km/h. Par rapport au système CVC complètement éteint, nous avons constaté une augmentation d'environ 17 % de la consommation d'énergie, le chauffage étant réglé à 22 degrés. Avec le chauffage à fond - y compris les cinq sièges chauffants en position haute - la voiture a consommé 35 % d'énergie de plus que le niveau de référence. Dans ce cas-ci, la différence entre le chauffage et la pleine chaleur était d'environ 95 km d'autonomie, soit environ 20 % des 500 km du modèle 3 selon l'EPA. Bien que le modèle 3 utilise un type de chauffage moins cher - bien que moins efficace - que certains autres VE, le fait est que le chauffage d'une voiture électrique peut avoir un impact considérable sur l'efficacité et l'autonomie - tout dépend de la chaleur que vous souhaitez obtenir.

Q : Quand les voitures électriques deviendront-elles abordables ?

R : Cela dépend de votre définition de "abordable". Bien que le prix de départ de nombreuses voitures électriques reste supérieur à celui de leurs homologues à essence, cette différence de prix devrait se réduire à mesure que les normes de consommation de carburant augmentent et que le coût des batteries diminue. Considérez l'argent que les VE d'aujourd'hui peuvent vous faire économiser en carburant et en frais d'entretien pendant la durée de leur utilisation, ainsi que les milliers de crédits d'impôts fédéraux et nationaux disponibles pour les VE (Les États-Unis, par exemple), et les voitures électriques pourraient déjà être plus abordables que vous ne le pensez. En fait, selon ce crédit d'impôt, plusieurs VE coûtent déjà beaucoup moins cher que le prix de transaction moyen d'un véhicule neuf aux États-Unis, qui était de 35 538 dollars en février 2020 selon la société d'analyse industrielle ALG.

No comments

Post a Comment